Chanson amère (San Pellegrino)

Propre sur toi

Flottant sans fil

Bref, supposé parangon

Regarde ça

C’est difficile

Je sais, mais c’est la vie d’un con

*

Le désabus

Paraît bizarre

Il dénote le papier musique

J’m’y suis perdu

Pourtant. La barre

Qu’j’ai réservée était oblique

*

Et toi tu gères

T’as trop la classe

Et pas une seule ombre au tableau

Moi j’suis amer

Et dégueulasse

Comme la San Pellegrino

*

Une chose peut-elle

Me rassurer ?

Certainement un peu d’respect

Car on me hèle

Une étrangeté

« Le cerveau, ce s’ra pour après »

*

Je gratte encore

Sur mon ordi

C’est l’intelligence du forçat

Et puis je dort

On me maudit

C’est l’après baccalauréat

*

Et toi tu gères

T’as trop la classe

Et pas une seule ombre au tableau

Moi j’suis amer

Et dégueulasse

Comme la San Pellegrino

*

Et toi ton père

Te donne une place

Le mien est un discret salaud

Qui donc m’espère

Et qui m’enlace ?

Je suis qu’un San Pellegrino

Spiréal

Publicités

Allez au musée !

Car OUI, nous avons UN MUSEE à La Roche-sur-Yon, même si on entend souvent dire que c’est une petite ville. A 2 pas de la Mairie, il accueille des expositions temporaires (dont « L’artiste en représentation » en ce moment). Alors vous pouvez y aller en grand connaisseur car vous aurez FORCEMENT reconnu le GRAND Nicolas Poussin représenté sur le tableau à l’entrée ou en mode « décalé » parce que franchement, je le connais pas mais il est drôlement fort et on dirait le ruban du Sidaction là (si si, viens voir). Criants de réalisme ou caricatures, effrayants ou apaisants, les travaux exposés au musée ne vous laisseront pas indifférents. Regardez la dextérité du peintre, la brillance du verni, les couleurs de la peinture à l’huile, le relief et la touche de l’artiste. Et pour les amateurs d’art contemporain, allez faire un tour à la Gâterie.

Castouillette