Chanson amère (San Pellegrino)

Propre sur toi

Flottant sans fil

Bref, supposé parangon

Regarde ça

C’est difficile

Je sais, mais c’est la vie d’un con

*

Le désabus

Paraît bizarre

Il dénote le papier musique

J’m’y suis perdu

Pourtant. La barre

Qu’j’ai réservée était oblique

*

Et toi tu gères

T’as trop la classe

Et pas une seule ombre au tableau

Moi j’suis amer

Et dégueulasse

Comme la San Pellegrino

*

Une chose peut-elle

Me rassurer ?

Certainement un peu d’respect

Car on me hèle

Une étrangeté

« Le cerveau, ce s’ra pour après »

*

Je gratte encore

Sur mon ordi

C’est l’intelligence du forçat

Et puis je dort

On me maudit

C’est l’après baccalauréat

*

Et toi tu gères

T’as trop la classe

Et pas une seule ombre au tableau

Moi j’suis amer

Et dégueulasse

Comme la San Pellegrino

*

Et toi ton père

Te donne une place

Le mien est un discret salaud

Qui donc m’espère

Et qui m’enlace ?

Je suis qu’un San Pellegrino

Spiréal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s