L’étudiant et… la télé

Forcément on regarde tous Arte. Jusqu’à nos 14 ans on éviter soigneusement Arte parce que seul Veronica Mars ne trouvait grace à nos yeux. Et puis on a regardé par curiosité une émission. Mais c’est toujours pas ça. Et bien sûr maintenant qu’on est étudiant on ne regarde plus du tout la télé. NOOOON. Ou tout au plus LCP et Philosphie magazine. On ne regarde pas les émissions de télé réalité ni les séries américaines. On ne regarde pas les journaux télévisés. Car on lit Politis et on écoute France inter. Exclusivement. Comme on ne mange pas au Mac Do. Nooooooooooooo. Mais c’est un autre débat.

Castouillette

L’étudiant et… les céréales

Elles sont toujours là, à portée de main. Après un coup dur, un chagrin d’amour, une soirée, le dimanche matin ou devant un bon film. Partisants des pétales au chocolat ou du maïs enrobé de miel, elles ne ne vous lachent pas. Les puristes préfereront des Corn flakes dans du lait chaud. Mais un bon bol de céréales… c’est un plaisir à nul autre pareil !!!

 

Castouillette

Doit-on encore manger ?

Comme tout étudiant qui se respecte, je fais les choses quand c’est absolument nécessaire. Parce que faire les courses c’est : 1 cher 2 pas bon 3 compliqué. Mais je ne suis pas un sage tibétain et je ne me nourri pas du bonheur et des connaissances du monde. Soit. Je vais acheter à manger.  Faire des courses c’est cher. Bon. Mais c’est surtout une abération écologique. Mais pourquoi ils vendent des fraises en hiver ? On s’en fou. Et des mangues ? Tu crois que je vais acheter des fruits QUI ONT PLUS VOYAGES QUE MOI ? Tout le monde n’a pas eu la chance de prendre l’avion ou le bateau. Quand tu veux acheter du pain (du pain hein, avec de la farine, de l’eau, du sel et de la levure, du pain quoi) pourquoi il y a du mono et diglycéride d’acide gras ? Et enfin pourquoi il y a un rayon complet de pâtes ? Complètes, fraîches, cuisson rapide, macaronis, tortellinis, spaghettis, apetiprix… Vous avez pas des… pâtes ?

Sachant que se nourrir c’est cher, pas bon, pas sain, pas écologique doit-on encore manger ? On va peut-être essayer la nourriture intellectuelle non ?